Interviews artistes Interviews collectifs et labels

Avec Kraken, Rive Droite Records nous offre un plateau indus monstrueux

Avec Kraken, Rive Droite Records nous offre un plateau indus monstrueux

S’il vous arrive de nourrir vos oreilles de sonorités acid et industrielles, vous avez forcement entendu parler du label Rive Droite Records, fondé par le parisien Thomas Delecroix. Résident du collectif Newtrack et habitué des soirées Fée Croquer, le producteur a su insuffler à son imprint un coté frontal et brut très personnel, qui rappelle évidemment ce qui se fait de l’autre côté de la manche.

C’est ce même souffle que l’on retrouve dans chaque événement qu’organise le label. Après avoir invité VSK, Parfait, ou encore le géant Martyn Hare, RDR propose cette fois ci un line-up monstrueux.

En tête d’affiche, le B2B entre D.Carbone (le berlinois poulain du label MORD) et Gaja. On les retrouve d’ailleurs sur l’excellente compilation de Repitch (à écouter ici). Ils sont accompagnés de l’enfant perdu Sinus O (Limbus Puerorum) pour un live hybride dont il a le secret. Fuerr et Madlex seront eux aussi à la tâche.

Mais mon coup de coeur personnel revient à Vlaysin qui se produira en live. Aussi habile sur un sampler A-Trak que sur du modulaire, il a su trouver sa place dans une scène parisienne en expansion constante.


À l’occasion de cette soirée, j’ai pu poser quelques questions sur l’avenir de RDR et du Kraken à Thomas Delecroix, fondateur du label.

Cette soirée c’est la Kraken 001, on peut donc s’attendre à une suite ?
T.Delecroix : Tout à fait dans la mesure où celle-ci fonctionne bien sur tous les aspects comment ne pas avoir envie de remette le couvert ?

Toujours le même monstre, ou le bestiaire s’élargira par la suite ?
T.Delecroix : La créature tentaculaire mythologique qu’est le Kraken décidera elle-même si elle souhaite créer le chaos en personne une fois de plus, ou si elle transmettra le flambeau à l’un de ses collègues colossaux prêt à en découdre.

Quand on voit ce que vous pouvez faire en club, on se dit que c’est dommage de rester enfermés entre quatre murs pour profiter de votre musique…Doù ma question, des événements en warehouse de prévu ?
T.Delecroix : Nous avons organisés 6 événements au Batofar, à présent nous passons à un endroit qui a une capacité plus grande, nous sommes en train de consulter les dieux viking pour savoir si notre destin va nous pousser à produire des événements en Warehouse. Que le marteau de Thor fasse trembler Paris et nous indique la voie !

…Où une scène sur un événement partenaire ?..
T.Delecroix : Effectivement nous pourrions être vraiment saucés par une collab’ avec un autre label ou un collectif parisien et représenter l’écurie RDR dans un évent de l’apocalypse.

On sent une forte affinité avec les labels SLAM ou MORD, est-ce qu’il y a des artistes que vous souhaiteriez inviter de ses labels pour une prochaine date ?
T.Delecroix : MORD est une vraie source d’inspiration dans notre direction artistique. Le roster est idéal, l’identité visuelle sombre et créative à souhait. Bas Mooy est un personnage que nous admirons tant pour ses performances scénique que pour sa puissance d’entrepreneur. Pour cette soirée nous avons deux artistes qui sont présents sur MORD, D. Carbone et Vlaysin.

…Ou même sur un EP de RDR ?
T.Delecroix : Sur le deuxième vinyle du label , un Various Artist intitulé Hollow Earth EP, dispo sur les plateformes en ligne (comme le site de notre distributeur Topplers), ou dans les disquaires comme Toolbox. Dedans il y’a un remix du track de Soporific Power par VSK, un artiste que l’on retrouve sur la dernière MORDBOX.

  1. Carbone qui est également présent sur MORD, a signé un remix de mon morceau Exorcism sur le dernier vinyle éponyme de notre structure. MORD et RDR ont déjà des points communs en terme d’artistes que ce soit en soirée ou dans les EP, après nous essayons surtout de cultiver notre identité propre et proposer un contenu exclusif.

Pour la suite des hostilités restez connecté sur la page Facebook du label, on peut d’ores et déjà vous dire que de belles surprises vous attendent et rendez-vous le 17 novembre au Glazart !

Au passage lors de cet évent il va y avoir une deuxième scène avec des jeunes talents technoïdes parisiens, pour la prochaine édition n’hésitez pas à nous envoyer vos podcasts, les meilleurs seront sélectionnés et donnerons aux artistes l’occasion de se produire à la prochaine soirée RDR !

Alors on se retrouve la 17 novembre au Glazart pour un premier affrontement avec le Kraken ! Pssst !

Gagne ton invitation juste ici dans l’agenda PWFM.

 

ON AIR sur PWFM

Newsletter