Booty-shake

BANCO, les nouvelles soirées techno défricheuses de talents

BANCO, les nouvelles soirées techno défricheuses de talents

Alors que les soirées techno battent leur plein dans la capitale française, une équipe qui ne vous est pas inconnue s’apprête à lancer un nouveau format : BANCO. Nouveau concept pour nouveau lieu, Mathilda et Anne-Claire vous expliquent en détails ce qu’est leur nouveau bébé.

PWFM – Salut l’équipe ! Après Possession et Jeudi Techno qui ravissent les technophiles éclairés (et non éclairés), vous vous investissez défricheurs de talent avec BANCO. Pouvez-vous nous en dire plus sur le concept ?
Il nous est apparu évident, et surtout nécessaire, de construire un projet qui nous permettrait de mettre en lumière des artistes pas ou peu connu du public. Après deux projets qui nous ont permis d’inviter des artistes de renommée internationale et parce que la taille de La Java nous le permet, il nous semblait important de donner leur voix à des jeunes talents qui commencent, qui galèrent, qui n’ont pas encore assez d’espace pour s’exprimer. Pour nous, c’était la moindre des choses.

PWFM- Institution du quartier de Belleville depuis un paquet d’années et notamment des fameuses Mona, vous allez investir pour la première fois la Java. Pourquoi ce club, qui n’a pas la réputation techno ?  Une envie de retourner dans des petits lieux intimistes que vous n’avez pas encore explorés ?
Comme précédemment énoncé, c’était un moyen pour nous de tenter quelque chose de différent, de ne pas nous reposer sur des têtes d’affiche, de pouvoir se mettre en danger, et retrouver un esprit plus DIY, plus underground, sans obligation de chiffre ou de résultat. Juste kiffer, faire une soirée à taille humaine, avec une programmation de qualité sans racolage.


PWFM – Pour la première qui aura lieu le 13 janvier, vous invitez la géorgienne Newa qui vient notamment de sortir un titre, Dance of the Warrior, sur Klockworks, le label de Ben Klock. Pourquoi l’avoir choisie pour introduire vos nouveaux événements ?
Car Newa représente complètement le renouveau dans la techno et nous avions envie de la faire découvrir au public parisien. Elle est jeune et talentueuse et ce sera son tout premier DJ set dans la capitale. La scène géorgienne est vraiment riche pour la techno ! On a eu un véritable coup de cœur pour elle ! On l’a découvert via son mix sur la plateforme Youtube « HATE » et par la suite avec son track « Simshvide » sur le label georgien Icontrax. Parallèlement elle a sorti son tout premier EP sur le label français CDT (issu du groupe Chineurs de Techno) qui est une frappe ainsi qu’un track sur le label de Ben Klock qui l’a fait joué pour la soirée « Photon » au Berghain… C’est une artiste qui monte, qui monte !

PWFM – Si je ne me trompe pas, vous allez essayer d’inviter au moins une femme par BANCO. La fameuse question : une volonté de tenter la parité sur vos programmations ou tout simplement de mettre en avant un peu plus les femmes ?
Parce qu’il est vital de mettre en lumière les talents féminins, trop souvent ignorés. On entend souvent dire qu’il n’y a pas assez de femmes dans la musique électronique (surtout la techno), pour proposer des line up avec au moins à chaque fois une artiste. On prend le pari, et on est certaines de pouvoir s’y tenir.

PWFM – La prog est complétée par deux hommes, PVNV (coucou Taapion Records) et Psaum (coucou CDT). Que nous préparent-ils pour ce 13 janvier ?
Adrien (PVNV) nous prépare son tout nouveau live. Une techno plus deep et ambient. On est proche du label Taapion dont on a pu faire jouer les autres membres AWB ou encore Shlømo aux Possession et Jeudi Techno. On avait une réelle envie de faire venir PVNV que l’on n’a jamais booké. On trouve que la Java est un lieu parfait pour que les gens découvrent son nouveau live. Un club plus intimiste où le public pourra plus facilement plonger dans son univers.

PVNV

PWFM – Quelques indices à nous donner concernant les noms qui constitueront les BANCO suivantes ?
Soyez patients, vous en aurez pour vos oreilles 😉

PWFM – Jeudi Techno + Possession + BANCO… Finalement, vous reste t’il encore des choses à explorer dans la techno ou tout du moins dans la nuit parisienne ?
Il reste toujours des choses à explorer, j’espère vraiment que l’on n’est pas arrivé au bout de ce que l’on peut faire… Ce serait dommage. Les idées arrivent au fur et à mesure. De mon côté j’aimerais vraiment pouvoir monter un festival avec différents genre de techno. Ce genre de chose prend du temps, de l’argent et niveau lieu c’est assez compliqué…

PWFM – Pour terminer : que peut-on vous souhaiter à part beaucoup de sueur pour le 13 janvier ?
Un public curieux, au rendez-vous, bienveillant et heureux de pouvoir danser devant des artistes de talent, engagés et pleins de surprises. On a hâte, on espère que vous aussi.


On se retrouve donc le 13 janvier à la Java pour cette première édition qui s’annonce déjà mémorable. BANCO !

Pour suivre toutes les infos de BANCO, c’est par là ! 

ON AIR sur PWFM

Newsletter