Interviews collectifs et labels

Cartes Records vous offrent leur meilleur jeu

Cartes Records vous offrent leur meilleur jeu

Tout nouveau label lyonnais, Cartes Records vient d’assurer sa soirée de lancement en ses terres, au Capsule, le 17 novembre dernier. Nous allons en apprendre un peu plus sur cette équipe hétéroclite et motivée à apporter fraicheur et variété dans le paysage de la musique électronique.

« Cartes Records c’est avant tout une grande famille »

PWFM – Peux-tu te présenter ?
Yes ! Moi c’est Amaury, j’ai 23 ans, je suis des cours en conduite de projet web et multimédias et là on était sur un projet avec des potes depuis quelques temps sur une sortie de label qui s’appelle Cartes Records. Qui vient tout juste de sortir d’ailleurs !

PWFM – Effectivement, votre label Cartes Records est sorti lundi, ça a dû impliquer beaucoup de travail ces dernières semaines pour avoir toutes les cartes en main, comment appréhendes-tu le résultat ?
On était pas mal stressé au moment de la sortie parce que ça a demandé du travail, que c’est un projet qui existe depuis de longs mois et qui à la base partait vraiment de rien. Pour l’instant sur le lancement on est vraiment content, on pensait pas du tout attraper une communauté aussi importante : on a fait plus de 500 likes en moins de 24h ! On ne s’attendait pas du tout à un résultat aussi cool ! Du coup toute l’équipe est assez satisfaite et très franchement on a réussi à réunir une grosse famille, parce que c’est avant tout une grande famille. Maintenant c’est vraiment le moment où il faut commencer à travailler.

PWFM – Quels sont les joueurs qui t’ont accompagné dans cette partie ?
On a commencé avec les deux co-fondateurs, Charles et Quentin, deux supers potes à moi avec qui à la base c’était vraiment juste un délire. Je suis arrivé avec l’idée puis on a commencé à bosser ensemble. Après il y a Thomas, on l’appellera Biton, qui nous a rejoint dans la partie. On a agrandi l’équipe petit à petit ensuite avec Aurélien qui s’occupe de toute la partie Techno, Dimitri notre graphiste et résident à Nantes, on a Lucie notre attachée de presse, Noah qui est un dj à Londres, Théo un autre dj à Paris… Merde.. J’oublie personne la.. ? Est-ce que j’ai tout le monde ? Haha. Ah si, il y a Nico aussi, un mec de ma classe qui est maintenant résident avec nous, improbable.

PWFM – Ce projet, tu peux nous en dire un peu plus ?
Alors en fait Cartes Records c’est un label qui se divise en 4 sous-parties, 4 univers musicaux, et on a classé tout ces univers sous forme de cartes. La carte son c’est tout ce qui sera techno, on va vouloir s’axer sur une techno berlinoise, un peu plus groovy, mentale, que la techno industrielle, un peu plus dansante. On a la Carte d’amour, un petit clin d’œil au label CRYDAMOURE, qui sera beaucoup porté sur la house musique. On a la carte Sim, petit jeu de mot pour quelque chose de plus minimal, micro house, qui est notre terrain de jeu favori à Charles, Quentin et moi. Et après on a la carte Chance qui sera notre « various » et qui sera pour le coup beaucoup plus électro.

PWFM – Vous comptez donc couvrir un vaste panel musical, comment comptez-vous mettre en avant les différents styles ?
Pour mettre en avant les différents styles on a les quatre cartes que t’as vu précédemment, et en plus de ça on a un système de Cartes Postales qui sont des sets postés deux fois par mois sur notre page Soundcloud. L’artiste choisit une destination, qui peut être un pays, le nom de sa rue, un immeuble ou n’importe quoi, tant que ça reste un délire. Et là par exemple un de nos premiers sets qu’on sortira est réalisé par Noa-H, notre résident Carte Chance, qui a construit un set de 45 minutes direction France, avec des sons entièrement réalisés par des français en passant par Jacques, du Justice à du Polo & Pan et c’est hyper bien monté.

PWFM – Votre première sortie Carte d’Amour 01 ne devrait pas tarder à être distribuée et à faire des heureux ! Quels atouts avez-vous dans vos manches ?
La sortie est réalisée par un bon pote, Simon alias Crowd Control, qui s’est remis à faire de la production il y pas longtemps. On s’est croisé à un festival sur Lyon cet été, je lui ai parlé du label vite fait et il a tout de suite été chaud. Il nous a fait un EP de très bonne qualité, on est parti là-dessus et ça va sortir en digital et en vinyle dans peu de temps. On n’a pas encore de date mais ça va arriver très vite !

PWFM – Un petit mot pour la fin ?
J’aime me beurrer la biscotte.

PWFM – Bueno ! Grand merci à toi Amaury ! ☺


Comme vous l’aurez compris, ce collectif est prêt à vous donner de quoi faire avec leur panel musical varié, qui ravirons un maximum vos oreilles difficiles.

       Julien Dambre

ON AIR sur PWFM

Newsletter