Chroniques

« How are you mate ? » RMMT pour PWFM

« How are you mate ? » RMMT pour PWFM

A l’occasion de l’évènement « Kinder Garden » organisé le samedi 4 novembre, nous sommes allés à la rencontre du collectif RoomMates pour comprendre ce qu’il se cachait derrière cette soirée minimale pour grands enfants. Pierre aka Tieno, co-fondateur, et Maelys, responsable artistique du crew, ont accepté de répondre à nos questions.

PWFM – Salut l’équipe, comment allez vous ?
Pierre : Bah écoute ça va ! On se prépare pour samedi.
Maelys : Oui, impatiemment !

Vous pouvez vous présenter ?
P : Moi je m’appelle Pierre, je suis le gérant de RoomMates.
M : Maelys, responsable artistique.

Vous pouvez me conter l’histoire de ce collectif, ses membres ?
P : Dans l’équipe Roommates on est 6, dont 1 producteur-dj, un dj et 4 personnes qui s’occupent plutôt de la gestion logistique de l’organisation.
M : Mais avant tout une bande de potes !
P : Oui ! Haha. Si on s’appelle RoomMates c’est qu’on sait ce que c’est de vivre les uns avec les autres. On s’est fait notre culture ensemble, c’est pour ça qu’on joue sur le côté bon esprit et bon enfant.

Trois mots pour vous définir ?
P : Je dirais « vibes ».
M : « Ambitieux » !
P : Et « bon esprit », bien sûr.

Aujourd’hui on peut entrevoir une progression de la scène micro en région parisienne et plus globalement en France, avez-vous perçu une certaine évolution ?
P : Disons que de notre coté nous sommes tombés dans la micro assez jeunes. On est passé par le prisme « habituel », c’est à dire qu’on est allé se poser au Sunwaves (report à retrouver ici) puis on a commencé à arpenter les quartiers berlinois. On a du coup commencer à s’intéresser à des collectifs micro, style CrazyJack, pour se diriger par la suite vers des collectifs tels que Ghost Club ou Breakfast qui nous ont mis de réelles claques cette année. On redécouvre vraiment le monde de la minimale, techno ambiant, électro ou du breakbeat.

Vous organisez une joyeuse crèche musicale la semaine prochaine, avec 11h de son et notamment des artistes tels que Markus Sommer, Phil Evans et Dawidu. Comment se déroulera ce jardin d’enfants ?
P : On va ouvrir tôt, à 19h. Nos résidents (moi et mon pote en l’occurrence haha) vont faire un gros B2B de 6h avant Markus et Phil. Après, on va lancer la petite salle vers 22h …
M : … pour laisser la place à Francfort ! On a Dawidu, un de nos parrains musicaux qui va nous faire un gros set de 4h, puis Bodin & Jacob qui va suivre et Phil Evans et Markus qui feront leur set de 6h sur la grande scène. On leur a tous laissé des gros plannings pour qu’ils puissent s’exprimer, il y aura une belle scénographie, un gros système son. Ça devrait plaire à tout le monde.

Vous avez réussi à prendre possession de 1000m2 en plein Paris. Selon vous, de plus en plus d’espaces sont disponible pour organiser ce genre d’évènements aujourd’hui ?
M : C’est assez rare dans Paris, on a vraiment eu de la chance d’avoir trouver un lieu comme ça.
P : Aujourd’hui on voit de plus en plus de lieux publics et même de salles municipales et autres qui s’ouvrent aux associations et c’est carrément positif. On discerne bien que la musique électronique commence à être non pas banalisée mais « dé-marginalisé » et ça fait plaisir !


On se retrouve donc ce samedi pour le jardin d’enfants. Des places sont également à gagner dans notre agenda

Julien Dambre

ON AIR sur PWFM

Newsletter