Interviews artistes

Interview au carré : Double’ Bart

Interview au carré : Double’ Bart

Repérés récemment lors de la dernière Acid Whirl organisé par Volum’ Crew, les 2 compères de Double’ Bart nous transporte directement dans l’ambiance des raves des années 90, avec évidemment une grosse grosse pointe d’acid. Nous sommes allés à leur rencontre.

 

PWFM – Salut les garçons, et enchantée. Pourriez-vous vous présenter ? Que faisiez-vous avant le projet Double’ Bart ?

R : Bonjour, nous sommes le duo DOUBLE’ BART, nous sommes DJ et amis depuis un peu plus de 20 ans. On navigue dans diverses soirées avec toujours pour passion les musiques électroniques. Avant le projet DOUBLE’ BART nous organisions déjà des teufs, avec le KARTEL CREW, au Dôme de Saint-Ange par exemple en 99, qui s’est révélée être à l’époque, une des plus grosses structures légales en France, orientées plutôt Free Party.

S : Hello ! De même l’équipe PWFM ! L’idée « Double’ Bart » n’est pas forcément novatrice, la présenter est simple : Un b2b vinyles Acid. On s’était perdu de vue «musicalement», j’avais déménagé. Quand je suis revenu, nous avons vite retrouvé l’envie. Gamins, on s’est pris en même temps une tarte pleine face à l’arrivée des Raves en Frances, très vite avec d’autres on a voulu ramener le truc dans notre région en y organisant des fêtes puis les Free Party arrivent… Tout ça c’est des souvenirs depuis tout môme, on n’a pas mis longtemps à reprendre nos marques ensemble : c’est comme le vélo.

Avant Double’ Bart (et toujours d’ailleurs) nous avons nos dates indépendamment sous d’autres pseudos d’en d’autres styles musicaux. On est en concurrence direct avec Daft Punk et ne citons pas nos blazes respectifs (joke hein).


PWFM – D’où est née l’envie de monter Double’ Bart ? Depuis combien de temps travaillez-vous dessus ?

R : On «travaille» dessus et ça c’est officialisé avec le pseudo il y a plusieurs mois mais en fait comme dit plus haut on tourne ensemble depuis 1995 / 96. C’est l’envie de mixer à quatre mains qui nous à pousser à créer DOUBLE’ BART.

S : Avec l’âge, il avait besoin d’un coup de main pour porter ses bacs de disques.

PWFM – Comment définiriez-vous le projet ? Quel est son but ?

R : Le «concept» est un b2b avec le support disque vinyle aux sonorités Acid (House, techno, Acidkor et pourquoi pas Hardkor) et dancefloor perpétuant le son et l’ambiance des raves des années 90. Le but est de réveiller de bons souvenirs chez les gens qui ont connu cette époque et de cultiver aussi l’engouement actuel chez les plus jeunes pour ce style.

S : R. aurait un côté plus sombre, plus mentale, moi un côté plus groove, ça donne une alchimie sympa sur la piste. Par contre je mettrais un bémol sur le côté perpétuer le son des années 90 : on passe les tracks de l’époque bien sûr mais il y a tellement de belles choses qui se passent en matière de productions en ce moment, il faut absolument les passer. Lui aussi le fait d’ailleurs.

PWFM – Quelles sont prochaines dates ? Et vos objectifs pour les prochains mois ?

R : La prochaine date est le 4 novembre toujours au CREALAB sur Paris 13 avec l’association Volum’. De nouveaux podcasts vont suivre également sur Soundcloud, notamment un avec l’Agent Double de Killa Disco, le mec a vendu ses premiers disques à S. et a été un peu notre «tonton de la Rave». On a vraiment hâte de partager les patines avec lui à Acid’ Whirl, ça nous fait super plaisir de le réentendre car son bac de disques est exceptionnel, sans exagérer.

S : On reste résidents sur les «Acid’ Whirl», tendez l’oreille du côté des Free Party et notre B2B étant naissant, on reste ouvert aux propositions. On parle aussi de se mettre à la composition, mais je suis un handicapé de la technologie et R. a déjà un niveau certain, à suivre …

PWFM – Pour terminer, pourriez-vous chacun dire quel est votre track du moment, le jeune artiste à suivre et le collectif à suivre ?

R : Pour ma part le track du moment est un artiste russe du nom d’UNBALANCE. Son morceau “From dust” remixé par REEKO sur le label REBALANCE est un chef-d’œuvre, envoutant et hypnotique.

Dans un domaine plus Acid, je suis fan du label WAH WAH rec. . Et pour ce qui est du collectif récent à suivre, on peut citer les copains de DREAM FACTORY qui font de l’excellente musique. Voilà, à bientôt les amis, rendez-vous à la prochaine ACID WHIRL !

S : Ah ! Mais carrément «Unbalance» ! Un des rares tracks qui n’est pas Acid que l’on joue. Moi mon scud du moment serait «Tomei Kosoku» d’Ant, Kn & Dj Nakahara, il tartine et me rappellerait un peu l’anthologique «Acperience 1» d’Hardfloor avec sa boucle Acid lente.

Au niveau des collectifs actuels TDF : survalidé ! J’ai remarqué La Quarantaine aussi, les tofs de leurs soirées donnent envies. Et j’ai aussi envie de citer la démarche de PWFM, le soutien apporté aux jeunes pousses, elle est vitale. Je le dis souvent «sans sang neuf une culture meurt». «Artiste actuel» : EKLPX. Ses morceaux se jouent autant en Raves, en Free ou en Clubs, Ils sont profonds, sans fioritures, Techno. Et puis pour l’avoir croisée une fois derrière une paire de platines, c’est quelqu’un de simple, c’est agréable. C’est important aussi ça non ? Dans un univers ou l’ego aurait tendance à prendre le dessus, ne serions-nous pas là juste pour faire la fête, des fêtes…


Merci à vous les garçons, on vous retrouve donc bientôt au CREALAB sur Paris 13 avec l’association Volum’!

 

 

ON AIR sur PWFM

Newsletter