Chroniques

Mars Attack : rencontre du troisième type

Mars Attack : rencontre du troisième type

—- VVVLLLLVVV—- PCTSTSS —- SLVRBBL —– NMHNMHNMNMH —etc. — Depuis 2012, des signaux musicaux forts ont été reçus un peu partout. L’aide de la NASA n’a pas été nécessaire sur ce coup là car cela ne provenait pas d’exoplanètes lointaines mais de notre bonne vieille orange bleue. La découverte de l’identité exacte de leurs émissaires est encore à l’étude. Mais il y a une chose dont on est sûrs, c’est leur nom : SHXCXCHCXSH. On sait également qu’ils se sont posés pour la première fois en Suède. Ils ont ensuite répandu leurs messages cryptiques et leurs nappes entraînantes dans la galaxie terrienne des musiques électroniques. Allemagne, Belgique, Portugal, Espagne, Chine, Italie, Corée du Sud, Australie, Ukraine et de nombreux autres lieux ont déjà eu la chance d’être le théâtre de leurs performances hors du temps et de l’espace.

La France et plus précisément Paris va être le théâtre d’une nouvelle rencontre d’une troisième type en leur compagnie car, le 4 mars prochain, ils reviennent poser leurs machines au Glazart.

Pour autant, les intentions du duo ne sont pas claires : la bruitalité des kicks est-elle une provocation, un acte de guerre ? C’est très incertain car la douceur de leurs ballades hypnotiques est au live ce que la colombe est aux dessins de Plantu. C’est pour cela que PWFM, dont on n’a pas encore déterminé le sens pour SHXCXCHCXSH, a décidé d’envoyer des représentants de choix pour les accompagner sur scène et répondre avec brio à tous ces signaux.

Ohm dont le nom résonne avec la vibration apaisante des cours de yoga viendra mettre le public en confiance. Il faut ensuite se préparer à la petite claque de transition de Manka. Elle aura pour rôle essentiel d’établir une connexion musicale et un mood des plus qualitatifs entre la scène et le public afin d’accueillir au mieux nos visiteurs venus d’ailleurs. Ceux-ci nous emporteront ensuite dans les confins de leur live cosmico-hypno-kicks. Et pour être sûrs de calmer toute velléité de leur part, Koddi viendra frapper un grand coup avec sa désormais légendaire patte techno, en technicien du kick et du BPM. Cette belle soirée d’échanges et de danses ne pouvait pas se conclure sans un invité de marque. Pour cela, elle se terminera par le set de l’anglais Binny. Pour les moins bilingues d’entre nous, l’une des traductions de binny : a good and kind person. Someone who is very special and amazing. Quoi de mieux pour terminer en beauté ce magnifique line-up.

Même sans savoir ce que PWFM signifie pour SHXCXCHCXSH, on peut d’ores et déjà vous dire que pour le public cela voudra dire : danse, musique, liberté et unité ; de quoi s’échapper des réalités terrestres le temps d’une soirée.

 

PWFM a décrypté et compilé pour vous toutes les informations nécessaires pour assurer votre venue à cet événement exceptionnel.

Jimee

ON AIR sur PWFM
Podcast Johnny Saucepiquante Podcast Vakarm PODCAST Mila Dietrich
Badaboum Airlines

Newsletter